Le thé est le lien entre mon métier d’aromaticienne, mes origines et mes aspirations.

Mes compétences en chimie organique et développement durable m’ont ammenée vers cet univers qui aujourd’hui constitue une véritable passion.

Je me suis souvenue d’une scène de famille. Ma grand-mère mettait dans le rituel du thé, toute sa dignité, sa grâce et son aura protectrice autour du cocon familial. Mes grands-parents ont créé une bulle hors du quotidien, accueillant inlassablement qui passe par là et se montrant pour tous totalement disponibles.

Je suis heureuse de leur servir le thé à présent.

Partir chaque année dans les plantations à la rencontre des producteurs me permet de découvrir leur méthodes agricoles et leurs conditions de travail. C’est aussi l’occasion de rencontrer des hommes et des femmes qui vivent du thé et découvrir la culture ancestrale qui inspire cette boisson.

Je parcours l’asie à la recherche des meilleurs crus, à la découverte de nouveaux thés aux saveurs rares et délicieuses.

La classification des thés se fait par leur couleur. Elles sont obtenues par différents traitements des feuilles après leur récolte, ce qui affecte leur composition chimique et leur goût. Les couleurs sont liées au processus d’oxydation ou de fermentation.

Selon la classification chinoise, la couleur de la liqueur détermine celle du thé et selon la traduction européenne, les couleurs correspondent à celles des feuilles. Le thé noir, en europe, que l’on appelle anglais, est le thé rouge chinois.

« Elle a eu la gentillesse et la bienveillance (…) de nous enseigner le rituel du service du thé et ainsi de pouvoir le transmettre et le communiquer de la manière la plus précise » Lire la suite

— Michel Lang 1er Maître d’Hôtel - Le Louis XV

« Cette expérience a dépassé nos attentes et créé un véritable moment de communion qui a profondément touché les participants. » Lire la suite

— Alexandre Dubarry Président-Fondateur du Cabinet Quatre Épices